Les Maisons Partagées du Nouveau Chapitre
Créons tous ensemble une alternative à la maison de repos et au domicile pour des personnes concernées par un diagnostic de "maladie d'Alzheimer"
  • Facebook
  • LinkedIn
  • YouTube

Imaginez avec nous ...

 

Une belle maison familiale et chaleureuse, destinée aux personnes concernées par un diagnostic de "maladie d'Alzheimer" et leurs proches.

Une alternative au domicile et aux lieux de vie institutionnels, où les habitants peuvent vivre entourés, décider de leur vie et de leur quotidien, prendre des risques, partager des moments ensemble, s’intégrer dans la vie du quartier …  

Tranches de vie

Monter et descendre les escaliers du perron pour entrer dans la maison, de l’étage pour se rendre à la chambre, de la cave pour le congélateur … tirer les volets pour se protéger des intrus … arracher les mauvaises herbes ou payer le jardinier … cette maison n’est décidément plus adaptée pour Nicole et son mari, Pierre.
Pierre a une maladie à corps de Lewy. Il a du mal à se déplacer et la maison devient de plus en plus compliquée à vivre. Une chambre a été aménagée pour lui au rez-de-chaussée. Au moins il ne monte plus à l’étage … mais Nicole, elle, fait des allers retours toute la nuit dès qu’elle entend le moindre bruit. Cela fait une semaine qu’elle n’a plus eu le courage de remonter et s’est étendue dans le canapé du salon. Son dos finit par crier au secours tellement l’inconfortable canapé ne lui convient pas. Nicole aimerait parler de tout cela à sa fille Jeanne. Mais elle sait ce que cette dernière va lui répondre « on en a déjà parlé cent fois maman, je pense qu’il faut mettre papa en maison de repos, c’est le moment, tu ne vas plus tenir le coup longtemps. Et que fera-t-on si tu craques ? tu crois que je vais prendre le relais et faire tout ce que tu fais pour lui ? pas possible pour moi, avec mon travail et les enfants. Il faut prendre une décision maman ». Nicole n’est pas prête. Pierre ne sait plus vraiment lui donner son avis mais quand ils en parlaient ensemble avant la maladie, ils avaient été clairs : « jamais séparés ! ». Nicole ne se voit pas vivre en  maison de repos avec tous ces vieux malades, dans une petite chambre à tourner en rond. Sa maison, c’est toute sa vie … « Je vais tenir encore un peu, prendre plus d’heures d’aide-familiale pour me soulager et laisser tomber la partie gauche du jardin, tant pis pour les mauvaises herbes ! ». Nicole se redresse dans le fauteuil, prête à se battre encore un peu pour tenir le coup et continuer ensemble, à la maison, cette vie à deux.

Actus de la maison

Inscrivez-vous pour recevoir nos news...

Merci, vous recevrez de temps en temps

(mais pas trop) de nos nouvelles !